Rechercher

Chapitre 49 - L’arbre nu …

Mis à jour : janv. 19

Sans préjudices ... 17 octobre 2020, La pelouse est recouverte d’un tapis de feuilles mortes. Ça sent l’automne à plein nez. L’humidité de la terre et le vent frais picote mes narines. Mon jardin est mort. Des tiges rabougries ont remplacé la verdoyante beauté des feuillages d’été. Il y reste accroché quelques petites tomates cerises qui n’ont pas eu le temps de mûrir avant les nuits froides. Ma chienne a retrouvé son énergie des temps plus frais. Elle ne rajeunit pas et les chaudes journées d’étés sont difficiles à supporter pour ma belle amie. Le Frisbee revient plus vite vers moi 😉 La semaine dernière ma maison a été prise d’assaut par mes sœurs et ma mère. Elles sont venues mettre en boîte mon logis. Des monticules de cartons, remplit des objets qui me suivrons dans mon autre maison, prennent toute la place au centre du salon. Elles ont tellement bien emballé le tout que je dois ouvrir quelques boîtes pour pouvoir manger ha ha ha. Je crois qu’elles ont hâte que je déménage :P Elles sont venues juste après la chimiothérapie alors que mon niveau d’énergie est au plus bas. J’étais incapable de bouger alors superviser les travaux c’était hors de question. Résultat : je joue à cherche et trouve si j’ai besoin d’un ustensile ou d’un pot de sauce tomate… hi hi hi 😊 Mais je suis vraiment soulagée que le gros du travail soit fait. Ça m’enlève un gros poids sur mes épaules. Merci beaucoup mes amours 😉 Les anges existent je vous jure !! La chimiothérapie se poursuit. Mon corps semble avoir trouvé un équilibre entre le poison, la fièvre et les injections de Grastophile. Je réussis encore à passer mes journées à la maison. Je dois faire attention à mon cœur alors je fais le minimum dans la maison et dehors. Je me repose beaucoup. 2 ou 3 siestes dans la journée. Les enfants vont et viennent autour de moi. Amis, travail, école…leurs vies se poursuit dans cette réalité parallèle. Je les observe, absorbe chaque petits détails, gestes expressions. Je m’imprègne d’eux à chaque fois qu’ils veulent bien me faire un câlin…ils sont grand maintenant, les câlins se font plus rare et avec la paranoïa du covid-19, chaque fois qu’ils m’approchent il y a toujours un doute et la peur qui mine tout. Il faut que j’évite d’attraper cette merde… Au travers tout ça je poursuis le processus de vente et d’achat de ma nouvelle maison. Rendez-vous, signatures, déboursés…négociation d’assurances… La réalité est toujours là pour te rappeler que malgré le fait que tu sois malade, tu as des responsabilités et tu dois y faire face, nausées, fatigue ou pas...y’a des jours plus difficiles que d’autres, mais je n’ai pas le choix. Aujourd’hui, X est revenu à la charge… J’ai reçu une autre mise en demeure. Hé oui… Il n’aime pas du tout que j’écrive, que je raconte mon histoire et que je la partage. Surtout aux gens qui le côtoie. Il pense encore que je veux l’atteindre et salir sa réputation…tout tourne vraiment autour de sa petite personne, vraiment… J’ai envoyé des messages de remerciements à nos amis communs et ex belle famille qui m’ont soutenue dans ma maladie au fil des ans. Même à ceux qui ont cessé de prendre de mes nouvelles ou de me parler après la séparation. Des gens que j’ai apprécié, aimé et qui me manque. Je ne leur en veux pas. Je sais que X a tout fait pour salir mon image pour justifier son adultère et la façon dont il m’a traitée. Alors ces messages représentaient pour moi une façon de mettre mon cœur à nu et leur dire que malgré tout je pardonne et vais de l’avant. Je voulais leur donner la possibilité de reprendre contact et partager mon histoire leur permettrait de prendre de mes nouvelles régulièrement s’ils en avaient envie. J’avais besoin de leur dire ces choses avant que ma condition physique m’empêche de le faire. C’était important qu’ils sachent à quel point ils ont compté pour moi. Plusieurs d’entre eux m’ont répondu, heureux d’avoir de mes nouvelles. Après avoir lu mes écrits, certain m’ont même complimenté sur la qualité de mes textes. Pour d’autres, c’est le silence radio…mais je comprends que la seule version de l’histoire que X leurs a raconté est celle sur laquelle ils ont forgés leurs opinions. Comment leurs en vouloir… X ne veux pas qu’ils lisent la vérité. Toutes les merdes qu’il m’a fait subir sont couchées là sur ces pages virtuelles. Tout ce qui s’est vraiment passé durant cette sombre période de ma vie…il veut tout cacher. Je me sens revenir en arrière et je revis tous les moments où il a essayé de me manipuler pour que je garde son secret de peur que sa réputation soit entachée. Alors il essai encore de me faire taire, en me traitant de tous les maux dans cette lettre qui me calomnie et m’accuse de mentir. Il est vraiment incapable de faire face aux gestes qu’il a posés. Même si sur 50 chapitres, seulement 3 ou 4 parlent de notre séparation et que mon blog est anonyme... Alors j’envoie le tout chez mon avocate… et j’attends. Je n’ai pas envie de me battre. J’ai autre chose à faire du reste de ma vie. Elle est si belle, il faut en profiter 😊 Ho, j’oubliais !!!! En parlant de X … J’ai fait une belle rencontre cette semaine. ‘’Z’’, l’ex conjoint de ‘’madame’’ … et oui, on a discuté devant un bon café au resto du coins. Une rencontre un peu bizarre au début mais au final très agréable. ‘’Z’’ est à l’opposé des descriptions que madame en faisait dans ses textos à X. Il m’a remercié pour avoir dénoncé madame. N’a jamais été en colère contre moi, au contraire, me dit que je suis la seule à avoir pris sa défense. Deux ans après les évènements, j’ai pu combler les espaces manquants de l’histoire. J’en ai appris de ‘’belles’’ choses durant cette conversation. Les mensonges qu’elle a racontés des deux côtés sont énormes et X ne se doute de rien. Elle a bien tissé sa toile et manipulé tout le monde. Pauvre X, il ne sait vraiment pas à qui il a affaire… sa naïveté me désole. Dire que chacun pense avoir de la chance d’avoir rencontré l’autre… oufffff. Bref, je leurs souhaite bien du bonheur. La suite leur appartient et j’espère que c’est la dernière fois que je m’exprime à ce sujet. Ils ne méritent plus aucunes attentions de ma part … ______ Il y avait des flocons dehors ce matin. Mon fils m’a réveillé en ouvrant mes rideaux pour me montrer…lol. Ils grandissent, mais certaines choses ne changent pas. Les premiers flocons sont toujours merveilleux aux yeux de ceux qui restent jeunes malgré les années qui passent. Il fait froid, mais j’ai le cœur tout chaud 😉. xoxox


128 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout