Rechercher

Chapitre 48- VENDUE ?

Sans préjudices ... 8 septembre 2020, Quelle belle Journée aujourd’hui. J’étais en chimio mais de belles choses sont arrivées dans ma vie… et oui ma petite maison est officiellement vendue !!! Les acheteurs ont eu une bonne offre pour leur maison et l’ont accepté, donc ils peuvent acheter la mienne maintenant. Ils veulent prendre possession le 6 novembre donc ça ne me laisse pas beaucoup de temps pour trouver un nouveau logis, emballer mes affaires dans mon baluchon et partir. C’est une excellente nouvelle, mais je suis quand même triste. Je suis bien ici, dans ma bulle. J’aime Sherbrooke, elle va me manquer. Le changement ça fait toujours un peu peur. Mais je sais que c’est pour le mieux alors je fonce! J’ai eu la chance de pouvoir aller à la maison du lac une dernière fois avec toute la famille, enfin presque toute… J’ai fait le voyage avec mes deux enfants et le copain de ma fille. Je me suis donnée comme défi de conduire tout le long et j’ai réussis! C’est quand même 4hr30 de route. Mais j’ai insisté, je voulais faire le trajet une dernière fois. Bizarrement sentimentale, mais je trouvais ça important.


C’est comme quand tu lis les derniers chapitres d’un bon livre, tu ne veux rien manquer et tourner les pages toi-même c’est symbolique. La chimio ne m’a pas trop embêté, j’ai dû me reposer en arrivant mais je suis contente de l’avoir fait. C’était très émouvant là-bas. Malgré les sourires, les blagues et la bonne humeur, tous les cœurs étaient lourds. Je voyais dans leurs yeux une profonde tristesse. Fermer un chapitre aussi heureux de sa vie n’est vraiment pas facile… Tout le monde a travaillé fort pour aider mes parents à nettoyer le terrain, vider les deux garages, transporter des matériaux, charger les remorques pour aller les vider à l’écocentre du village…J’ai été témoins d’une belle solidarité familiale.

Je n’ai pas pu travailler malheureusement, alors je faisais semblant de diriger les travaux en lançant quelques blagues ici et là. Mon corps est fatigué et battue. Au moindre effort mon cœur s’emballe. Alors je dois faire attention. Mon neveux Benoit, le fils de mon frère, nous a fait un beau cadeau. Il a gravé tous nos noms sur une grande plaque de granite, avec la date et le nom de notre famille en entête. Il y a quelques années, mon frère a fait couler une vieille chaloupe en bois au fond du lac, à une profondeur de 25 pieds environ. Comme nous sommes adeptes de plongée, nous avons profité de ce paysage sous-marin qui s’est développé au fils des ans. Les poissons y ont élu domicile et c’était un pur plaisir de nager vers la chaloupe durant les vacances. Et bien la plaque de granite a été déposée au fond de cette chaloupe, afin que notre famille reste gravée dans ce lieu tant aimé. Ce fut une belle cérémonie…tout le monde sur le quai, les larmes aux yeux, chantant ce n’est qu’un au revoir…oufff. Les plus jeunes ont décidés de se baigner une dernière fois dans le lac malgré la température. L’eau devait être aux alentour de 65 degrés…

Courageuse la jeunesse!

Je l’ai aurait bien rejoint mais mon pauvre cœur n’aurait pas supporté :P

La journée s’est terminée autour d’un bon repas, arrosé du vin de groseilles de ma mère, retrouvé dans des caisses oubliées dans un des recoins du garage. Le vin a 30 ans, il avait maintenant un goût de porto de grande qualité…je m’y connaît en porto… malgré les médicaments j’ai bu tout mon verre…et j’en ai repris un p’tit peu 😉 Ensuite les chants ont commencé, toute la famille s’y ai mise, nous avions un bon DJ et tout le monde a participé. Quel bonheur de se retrouver là avec eux. J’ai pris le temps de savourer chaque visage, j’ai épié chaque expression, chaque sourire et j’ai vu beaucoup d’émotions les traverser. Je me suis attardée sur tout les petits détails pour les emporter avec moi. Voilà, un chapitre de l’histoire de notre famille vient de se terminer. Nous en avons encore tout plein à écrire, il faut aller de l’avant. 21 septembre 2020, Je cherche, tu cherches, ils cherchent… Je joue à ça avec ma famille depuis plus de deux semaines.

Trouver un nouveau logis s’est avéré plus difficile que je le pensais. Le marché de l’immobilier est complétement fou. Que ce soit pour louer ou acheter. Quand j’appelle pour prendre des informations sur un logement je suis la centième à le faire. Déjà loué, trop tard, trop cher, j’ai un chien et un chat alors là c’est encore plus difficile… il y en a même un qui me dit que pour 300$ de plus il accepte le chien… Mon idée de louer a vite été rabrouée par le prix des appartements de cinq pièces et demi. Les moins cher sont à 1250$ par mois… bon, qu’est-ce que je fais? Avec la mise de fond que je peux mettre avec la vente de ma maison je vais payer moitié moins cher par mois et l’argent va servir à rembourser mon prêt au lieu d’être jetée par la fenêtre d’un locateur. Donc je change de stratégie puisque la première ne fonctionne pas. Je cherche pour acheter, ce qui n’est pas facile non plus. Je décide d’accepter l’aide d’une agente immobilière super gentille et dévouée. Ce sera plus facile pour mes recherches, elle m’envoie les nouvelles propriétés qui sortent sur le marché. Je dois me dépêcher j’ai deux mois pour trouver, organiser le déménagement, prendre rendez-vous avec le notaire, l’inspecteur pour la nouvelle maison… Aye! Aye! Aye! … et je continue la chimio au travers tout ça ! PFFFFFFFFFFF … Après plusieurs jours de recherche je m’arrête sur 3 propriétés que mes sœurs vont visiter pour moi, (des amours mes sœurs) avec la vidéo conférence et moi qui essaye de voir au travers la caméra… pas facile de magasiner une maison à distance. À chaque fois il y a plusieurs visites et de multiples acheteurs. La vente ira au plus offrant. C’est comme une vente aux enchères. C’est complètement fou. Si tu n’offres pas assez tu perds la maison. Pas question de négocier à la baisse… Je capote. Mon chois s’arrête sur un condo. Deux garages et un ascenseur. Pas de déneigement, pas de tondeuse, pas d’entretien…merveilleux pour moi. En plus il est à 5 minutes de tout, ma sœur, l’épicerie, le Tim Horton … Hahaha 😉 !! Je fais une offre. Mais je ne suis pas la seule à le faire…merde! Mon agente me rappelle et me dit que je peu bonifier mon offre, ce que je fais. J’écris une lettre pour le vendeur, lui expliquant ma situation et pourquoi je veux acheter le condo. Mon agente pense que ça peut aider, mon histoire l’a beaucoup touchée et elle croit que le vendeur le sera aussi. Alors j’essaie… et j’attends. Le lendemain je suis en chimio toute la journée. Je suis encore droguée et fatiguée. Les infirmières sont super gentilles, comme d’habitude en oncologie, ce sont des anges. Vers l’heure du dîner mon agente m’appelle et m’annonce que mon offre a été accepté !!! Youppppiiiiii ! Enfin, je n’ai pas pu sauter de joie mais si j’avais pu je l’aurais fait !!! Enfin mon angoisse de me trouver une nouvelle maison vient de tomber. Je pèse 600 livres de moins! Ouffff … Toute la famille se réjouit! Les enfants sont contents, ils aiment beaucoup le condo. Alors voilà. Je commence à organiser mon départ. Je dois encore tourner une page et terminer un chapitre de mon histoire.

Je laisse des gens derrière moi. Des personnes que j’apprécie énormément. J’espère qu’internet nous gardera connecté malgré la distance. Je vous aime tous. Allez Louve, tu as du pain sur la planche, pas question de te tourner les pouces.


Tu te reposeras plus tard…

279 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout