Rechercher

Chapitre 43- Hémoglobine !!!

Sans préjudices...

12 juin 2020,

Bon, j’en avais marre de rester en confinement à la maison alors j’ai décidé de faire un séjour à l’hôpital… ouaip…


Quoi? Petit déjeuner au lit, humour et rire avec le personnel hospitalier, télévision gratuite et du service en appuyant sur un bouton…5 étoiles je vous dis !!!

La seule chose que je trouve désagréable c’est qu’ils te font des trous dans la peau et que le sommeil est perturbé pour des raisons multiples…et que je m’ennuie de mes enfants. Sinon, tout le reste est divertissant, comparer aux moments de solitude à la maison.


Je vous explique…

Mes faiblesses ont inquiété mon infirmière pivot. Elle veut, après consultation avec mon oncologue, que je me présente aux urgences de l’hôpital pour vérifier mon taux d’hémoglobine. Elle me dit que, s’il est trop bas, comme elle le soupçonne, je devrais avoir besoin d’une transfusion sanguine.

Ok …. Pffffffffff …. et c’est reparti pour un tour de manège…


Ma pupuce vient me reconduire à l’hôpital. Elle ne peut pas, merci covid-19, m’accompagner à l’intérieur. Mon fils lui va surveiller la maison et les animaux.


À l’intérieur ils m’attendaient. On m’isole tout de suite, me déshabille, m’enfile ma jaquette bleue et m’installe dans une cellule à pression négative avec des couvertures chaudes. Vive la pandémie… On dirait une zone militaire avec plein de points de contrôle à traverser.


Plusieurs fioles de mon sang partent vers le laboratoire pour analyse et là j’attends. Au moins le réseau internet est bon et je m’occuper l’esprit.


Résultats : Fatigue extrême suite à a la chimio massive que j’ai reçu vendredi dernier. Hémoglobine basse mais au-dessus du seuil critique donc pas de transfusion pour l’instant. Ils veulent me garder sous observation pour la nuit…Merde…une chance que je suis partie avec mon kit de survie en milieux hospitalier.


On me prépare une chambre à l’étage et on me transfère. Je traverse un dédale de petits corridors de panneaux de protection improvisés, plusieurs points de contrôle encore et je débarque aux sixièmes étages.


Chambre double…appréhension…on ne sait jamais sur qui on va tomber… mais ma colocataire, Elsie, une autre combattante de gand courage avec qui je passe un super beau moment, est là depuis 7 semaines. (Je lui envoie amour et courage pour la suite…)


Bref, je recommence le bal des prises de sangs, des solutés et me revoilà branché à mon vieil ami ‘’R2-Dégoute’’.

Les médecins essaient de remonter mon système, abattu par la dernière chimio. Perfusion de fer, hydratation et je remonte la pente tranquillement. Ils pensent que je pourrai sortir le lendemain matin.


Une nuit et tout retombe, mon corps est encore en chute libre.


Là c’est la transfusion, et ça presse. Je les vois s’installer et la poche de O neg arrive.


(Je voudrais prendre un peu d’espace ici pour remercier tous les donneurs de sang et d’organes…si vous saviez à quel point ça m’a fait du bien…merci du fond du cœur)


Le liquide écarlate commence à descendre dans le petit tube. Je le vois entrer dans mon corps. Je ferme les yeux et je croise les doigts.


À la fenêtre de ma chambre je vois le parc de la garderie de l’hôpital, les jeux, les p’tits bouts de choux qui s’amusent dehors. Que j’ai le goût de les rejoindre pour faire des châteaux de sable avec eux… je suis très nostalgique de mon travail d’éducatrice.


Je reçois un courriel de mon agent d’immeuble. J’ai une visite de ma maison samedi midi…omg…panique.

Je ne peux rien préparer de mon lit d’hôpital !!! MERDE !!!


Après en avoir discuté avec ma famille, ma grande sœur décide de faire le voyage à nouveau et aider mes enfants pour que la maison soit prête. Elle voulait s’assurer que tout soit parfais.

Un ange je vous dis…j’en ai de la chance…


Après la transfusion, repos et patience…pas facile mais je n’ai pas le choix.

J’ai finalement eu mon congé le lendemain. La transfusion a bien fonctionné. Mon corps a repris son souffle et j’ai plus d’énergie.


Et on a fêté ça avec les meilleurs Sushis de la terre !!!


Je suis revenue chez moi, dans ma p’tite maison douillette. Merci à tout le personnel médical. Beaucoup de fou rire avec des gens bien sympathiques et compétents.


La vie peut reprendre son cours …



241 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout