Rechercher

Chapitre 40- Surréaliste...

Mis à jour : 3 mai 2020

Sans préjudice...

Je viens d’aller chercher mon épicerie. Je l’ai acheté en ligne. C’est la quatrième fois et je commence à m’ajuster.


La première fois c’était pas mal abstrait tout ça. Quand tu as l’habitude de voir les produits, les nouveautés et les spéciaux, ce n’est pas évident de faire tes achats en ligne.

En plus d’être sur place ça inspire des idées de recettes. Là il faut tout prévoir à l’avance parce que si j’oublie quelque chose, retourner à l’épicerie c’est toute une aventure…


Premièrement ils te font attendre en file dehors et tu entres un à la fois. Ensuite ils désinfectent les carrosses, te demande de te désinfecter les mains à l’entrée et s’assure qu’une seule personne par famille entre.


L’attente dehors est longue, j’ai compté 36 personnes aujourd’hui, chacun avec son carrosse à attendre dehors à 0 degré Celsius…

Non merci…pas pour moi, je préfère magasiner en ligne : 30 minutes à l’ordinateur et 10 minutes environ dans le stationnement à attendre que le préposé t’apporte ton épicerie. C’est génial. Je sauve énormément de temps.

Je suis certaine que beaucoup de gens vont continuer l’épicerie en ligne même après le confinement.


Cette catastrophe va modifier profondément nos habitudes et notre façon de voir les choses.

Les humains ont besoins d'événements traumatisants pour évoluer rapidement et modifier leurs comportements. S’ils n’y sont pas obligés, l’évolution est très lente. Il ne faut surtout pas bousculer leurs petits conforts, leurs traditions et leurs quotidiens.


Est-ce une façon pour la planète de rétablir la balance? De nous envoyer un message? Je ne sais pas. La terre a connu plusieurs extinctions massives depuis sa formation.


Nous assistons peut-être au début de l’une d’elle. C’est une théorie déprimante, je sais. Mais il faut dire que l’humain n’agit pas dans sont propre intérêt depuis quelques centaines d’années. Il est le seul être vivants de cette planète à consciemment détruire son habitat naturel, celui qui le nourri, pour faire de l’argent.


Le capitalisme a empoisonné son esprit et maintenant il est coincé dans l’engrenage et contemple l’échec monstrueux du mode de vie qu’il a choisi.

Certains tentent de reverser le processus de destruction. D’autres s’en moquent et essaient d’ignorer les évidences… on tourne en rond.


Une chose est certaine, ce Corona virus-19 bouscule, oblige et fait réfléchir tous les habitants de cette planète. Les milliers de cercueils dans les bulletins de nouvelles partout dans le monde terrorisent.


Nos systèmes de valeurs et nos priorités changent… La vie est fragile tout d’un coup. Plusieurs ne le savaient pas encore, maintenant c’est clair.


Il neige encore ce matin...17 avril...y'a de quoi déprimer, sérieusement. J'ai tellement hâte de profiter de mon patio et du hamac.

La vente de ma maison est retardé, plus personne ne magasine en confinement...


Alors tout les projets et les plans pour me rapprocher de ma famille sont mis en veilleuse.


Le temps s'écoule et il m'en reste de moins en moins. Le cancer n'attend pas lui, il avance malgré tout le reste. La poussière du sablier s'écoule inexorablement.


Louve Dubois

Messenger, 2020-04-17


Rendez-vous médical sur l’application REACTS, une plateforme sécurisée pour le milieu médicale. C'est comme Messenger mais en mieux...


Alors voilà des nouvelles,


Les masses ont augmentées légèrement, un peu partout...mais recommencer la chimio avec le virus est très risqué. Surtout que ce traitement est très difficile pour moi. Il me propose d'attendre encore un mois pour voir comment la situation évolue...je suis coincée entre le cancer et le covid-19.... mon Karma c'est vraiment une merde...


Ouaip…Encore des larmes d’impuissance et de crainte. Que puis-je y faire. Ce n’est vraiment pas un bon moment dans l’histoire de l’humanité pour être malade. On nous suggère de rester à la maison car notre traitement de chimio pourrait nous mettre en danger de mort…voyez vous l’ironie?


Je me sens comme un joueur de hockey durant le match le plus important de l'histoire. Je suis sur le banc avec tout mon équipement. Je tiens mon hockey, prête à sauter sur la glace pour me battre.


Mais mon coach ne me laisse pas jouer. Je reste là, je regarde la partie défiler sous mes yeux. C'est l'autre équipe qui mène au pointage. Je ne peux pas foncer dans la mêlé et compter des buts. C'est très frustrant.


Mais encore ici, quand on se compare on se console...?

Plein de gens sont mort du virus, seul dans leurs maisons ou à l'hôpital, sans familles, sans amis, sans amour. Soudainement, sans avoir pu faire leurs adieux...


Si nous avons le luxe mon médecin et moi de repousser mes traitements, c'est que ça ne va pas si mal après tout... j'essaie de garder le cap.


Mes enfants sont avec moi, j'ai de la chance...

Comme il n’y a pas que les mauvaises nouvelles dans la vie, j’ai eu un appel téléphonique de ma représentante syndicale hier. Elle m’a annoncé, qu’après débats et tentatives auprès des grands patrons de la compagnie qui m’assure, qu’ils ont décidé d’effacer ma dette de 28 000$...

Enfin du positif… je me sens plus légère tout à coup, avec mon masque et mes gants de protection…


Gardez le moral, y’a toujours des anges qui veillent sur nous 😉 !


268 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout