Rechercher

Chapitre 37- J’adore les rideaux!

Mis à jour : 9 mars 2020

Sans préjudices...



J’arrive de jouer dans la neige avec ‘’ma fille chien’’. Attraper des boules de neiges c’est son jeu préféré l’hivers. Je veux lui faire plaisir alors c’est notre petit moment à nous deux.

J’ai les joues rosies par le froid et les mains gelées. Il est tard mais je ne suis pas fatiguée. Je réfléchis. Je dois écrire, c’est plus fort que moi. Alors je m’installe et je laisse couler les mots qui se bouscules dans ma tête…


J’en ai beaucoup sur les épaules ces temps-ci.

Avec mon salaire qui est à la baisse avec ce remboursement d’assurances, je dois revoir mon budget et planifier mes dépenses à venir. Quand tu gagnes moins de 22 000$ par année tu n’as pas le choix. Il faut que tout soit calculés. Je dois aussi demander un recalcule de la pension alimentaire au plus vite.


De plus, j’ai reçu cette semaine une lettre de menaces par huissier.

X n’est pas content que j’écrive mon histoire…


L’avocate dans cette lettre me dit que ‘’J’étale’’ ma vie personnelle dans ce blog???


Dans notre monde moderne nous appelons ça une ‘’biographie’’?


X n’est pas d’accord parce qu’il est facilement identifiable dans mes écrits.


Je comprends que quand tu t’es comporté comme il l’a fait envers ton ex-conjointe ta famille et que tu as menti à tout le monde pour sauver ta peau, tu ne veux pas être reconnu ni que la vérité soit lu ou entendue …


Cette lettre dit aussi que les propos que je tiens à l’égard de X sont ‘’mensongers et diffamatoires’’… Ont peut m'accuser de bien des choses, mais menteuse? non.

Je ne commencerai pas à romancer ma biographie et à mentir sur ce qui c'est passé pour faire plaisir à X.

La vérité choque? Et bien oui, tout ce que j'ai écris est vrai. Il veut oublier les détails, mais pas moi, j'ai dû les écrire pour enfin pouvoir passer à autre chose et retrouver la paix.


Je m'en tiens à l'honnêteté. Dans notre historique de couple, les mensonges, ça ne venait pas de moi...

Je ne m’arrêterai pas d’écrire.


Cependant je comprends aussi que X ne veuille pas que les gens de son entourage le pointent du doigt et qu’il ait peur de perdre sa dignité et son honneur.


Enfin, ce qu’il en reste.


Je vais tout simplement rendre mon blog anonyme et continuer d’utiliser mon droit à la liberté d’expression.


Il y a autant de biographie en ce monde qu’il y a d’humains. Nous avons le droit de partager notre vécu, si le cœur nous en dit et si nous voulons laisser une partie de nous à ceux que nous aimons.


Ils osent me demander d’effacer tout mes écrits et me dire que je fais de l’aliénation parentale?


Aliénation parentale, Définition : L'aliénation parentale est un concept de psychologie infantile désignant, à des degrés divers selon les auteurs, une relation perturbée entre un enfant et l'un de ses parents. (source Wikipedia)


Nos enfant sont de jeunes adultes...on est loin de la psychologie infantile...


Nos enfants étaient dans notre maison, ils ont vécu tout ça. Ils savent tout ce qui c'est passé et ont été témoins de nos réussites comme de nos échecs. Ils n’apprendront rien de nouveau dans ces écrits qu’ils n’ont déjà vus ou entendu jusqu’à maintenant. Il dit que j'essaie de détruire la relation entre les enfants et lui. Les enfants connaissaient déjà tout les détails avant que j'écrive ce blog...


Ils vont sûrement apprendre de nos erreurs et je l'espère ne les répéterons pas.


Malgré tout ça, ils continuent de voir leur père et savent lui pardonner. Chose que j'aimerais beaucoup arriver à faire avant de quitter ce monde.

Mais c'est très difficile de tendre l'autre joue lorsque la douleur du premier coup a bien faillit t'abattre.


J'ai toujours poussé mes enfants à garder une belle relation avec leur père. Un soir j'ai même tenté de réconcilier X avec sont fils...Ils venaient tout juste de quitter ma maison ensemble, mon fils partait pour la semaine chez son père.


Il est revenu 5 minutes plus tard en claquant la porte et les larmes aux yeux parce qu'ils se sont chicané dans la voiture....sont père l'avait ramené!


J'ai essayé de comprendre et posé des questions pour régler cette situation, mon fils était très triste. J'ai écris à X pour savoir ce qui s'était passé mais il m'a diplomatiquement demandé de me mêler de ce qui me regarde...heuuuu?

Quand mon fils revient en larme à la maison, je m'excuse mais comme c'est moi qui dois gérer la crise, je pense que je peux calculer que ça me regarde, non ?

Je l'ai consolé et ramassé les pots cassés.


X est vraiment loin de la réalité en m'accusant d'aliénation parentale, c'est d'un ridicule monumentale.


Nos enfants sont deux jeunes adultes extraordinaires qui mérites que l’histoire soit racontée avec toutes ses horribles vérités ainsi que ses plus beaux moments. Ils ne sont pas stupides ou naïfs.


Ils connaissent notre histoire par cœur. Ils sont grands maintenant et capable de faire face à la réalité.


De mettre en mots notre passé ne changera rien au présent ni aux relations entre eux et nous.


Mais ces une histoire qui, selon beaucoup de gens autour de moi, mérite d'être racontée.

Ils pourront naviguer dans mes souvenirs lorsque je ne serai plus là, si telle est leur envie.


Ils connaîtront mes opinions et ma vision des choses. Au travers cette lecture, ils revivrons les hauts et les bas de ma vie et le début de la leurs. Une histoire que seule leur mère peut raconter.


Ils entendront ma voix et ressentirons ma présence auprès d’eux.


Sur plus de 40 chapitres, seulement 3 parlent de ma séparation. Je ne peux pas écrire ma biographie sans en parler, avec toute l’intensité des sentiments et la douleur que j’ai ressenti durant ces événements malheureux. Ces chapitres sont les témoins de mon cheminement. Ils évoquent toute ma souffrance, ma résignation, ma résilience et ma force.

Selon X et son avocate, les propos de mon blog sont malicieux…je ne fais qu’y relater ce qu’il m’a fait subir.


Après avoir lu tout ça, dites-moi svp, qui est malicieux déjà?

Raconter mon histoire n’est pas aliénant, c'est plutôt libérateur. Ça fait partie intégrante de mon existence. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, plus près les uns des autres.


Les menaces, la manipulation et l’intimidation, X connaît bien. Ce n’est pas la première fois qu’il agit comme ça avec moi. J’en ai malheureusement l’habitude maintenant.


Bref, sous les bons conseils de mon avocate et après avoir révisé tous mes textes et mes photos pour être certaine de ne pas révéler aucun nom de lieux, de familles, d’amis et pour ne pas entacher la ‘’belle réputation’’ de X… Voici mon prochain chapitre… 😊 !


Début Janvier 2020,

J’ai eu un autre épisode de vomissements et de crampes abdominales la semaine dernière. La nausée a été la première à se pointer le bout du nez. Quand j’ai ressenti les premiers maux j’ai tout de suite pris mon médicament contre la nausée.

Mais quelques minutes plus tard, d’autres symptômes sont apparus. C’était comme une réaction allergique. J’avais des démangeaisons partout, les mains et les pieds gonflés et rouges...en plus du reste, c'était vraiment pénible.


J’étais seule à la maison. Mon fils était à l’école et ma fille au travail.


Je l’ai appelé pour lui dire que je me rendais à l’hôpital et elle a insisté pour que je contacte les services d’urgences. Elle m'a suivit jusqu'à l'hôpital et est restée avec moi, ma belle pupuce. Je suis tellement désolée de lui imposer ce stress, elle n'en a pas besoin...


Un voyage en ambulances, deux injections d’épinéphrine, des radiographies plusieurs solutés et un scan plus tard, les médecins me disent que c’est une inflammation du petit intestin…

Cause inconnue…


3 heures après mon arrivé aux urgences de l’hôpital tous les symptômes ont disparu. Mais ils veulent me garder pour la nuit au cas où ça recommencerait.


Une nuit très intéressante puisque les gens de l’entretien sont venus changer les rideaux de ma chambre à trois heure du matin. Je n’en revenais tellement pas que j’ai pris une photo de la préposée au ménage grimpée dans son échelle et je l'ai envoyé à ma famille.


Ça surprend quand même. On entre, on ouvre les lumières et on s’installe sans aucune considération pour le patient qui dors… lol … sûrement une décision éclairée d’un comité quelconque de dirigeants haut placé de l’hôpital. Bravo! Beau travail les génies ! lol


Le lendemain j’ai eu mon congé, sans savoir pourquoi ni comment tout ça m’est arrivé.

Ça c’est vraiment stressant. Ne pas savoir. Ça laisse place à trop de possibilité dans mon cerveau.

De retour à la maison j’ai eu une bonne nouvelle, elles sont rares alors je prend la peine de l’écrire…

Le CLSC m’offre les services d’une femme de ménage gratuitement. Je suis tellement contente. Un souci de moins pour moi.


Il faut dire que j'ai un excellent support de ma travailleuse social et de mon infirmière pivot du CLSC. Deux filles géniales, compétentes et sympathiques.


Désolée! Je ne peux plus nommer vos vrais noms!!!

Mais merci beaucoup les filles. Je suis bien entourée.


Voilà, je suis de retour.


À bientôt pour le prochain chapitre 😊,

xoxox


195 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout