Rechercher

Chapitre 25- Rédemption ou mensonges?

Mis à jour : 16 nov. 2020

Sans préjudices...


Malgré toutes les épreuves physiques et mentales que j’ai traversées jusqu’ici, la douleur que j’ai vécu durant les mois qui ont suivi cette horrible découverte a ébranlé tout mon être.


Le ciel s’est effondré et l’oxygène a presque disparu autour de moi. Toutes mes certitudes se sont envolées et le doute, l’insidieux doute, a pris toute la place dans mon esprit.


L’histoire sordide que j’ai lue dans ces textos m’a frappée comme une onde de choc. C’est comme si je sortais de la brume de la maladie pour entrer dans un autre cauchemar … Celui de la femme malade, trompée par son conjoint avec une femme aux yeux bleus et cheveux blonds, presque comme les miens, plus jeune et en santé.


J'ai été remplacée...


Soudain le cancer tombait deuxième sur la liste de mes malheurs.


Mes pensées partent dans tous les sens. Je dois faire de gros efforts pour ne pas m’effondrer sur le sol et me laisser mourir.

Je vois des mots, des phrases, des paragraphes entiers de mots d’amour et de promesses de vie à deux. Des pages et des pages de ‘’sextos’’. Ils se connaissent depuis 4 ans. Ils se rencontraient le soir après leurs activités de natation et autres réunions de travail. Ils utilisaient notre voiture familiale dans les stationnements sombres de la ville voisine… Il lui faisait des comptes rendus médicaux de mes rencontres avec mon médecin… Il lui disait d’être patiente, mon état s’aggravait alors… Il lui a même envoyé une photo d’un jeu de société avec lequel nous avons souvent joué en famille pour lui dire qu’il allait jouer à ça avec ses enfants à elle… Merde! Quoi?


Il lui textait dans notre lit, à côté de moi quand je dormais...


Merde!


Je relis mentalement leurs impatiences que la maladie m’emporte pour qu’ils puissent enfin réunir leurs enfants mutuels et vivre une vie de bonheur… Il lui envoi des photos et elle aussi… Il me dénigre et elle fait la même chose avec son conjoint.


Et oui, elle a 3 enfants en bas âges et un conjoint…


Quel merdier. C’est complètement fou. Comment peut-on faire une chose pareille. Ça me dépasse. Je ne comprends pas.


Je me sens comme un déchet. Un humain périmé que l'on a hâte de remplacer.


Je pense à nos enfants, à notre famille, à l’autre famille aussi.


Je ne veux pas que les enfants souffrent. Cela devient ma priorité.


La maladie a été tellement difficile pour eux aussi, je ne veux pas ajouter ça en plus.

Je dois reprendre mes esprits. Ramasser ce qui reste de moi sur le bois du plancher de la cuisine et essayer de recoudre notre vie de couple. Celle qu’il a déchirée, piétinée et salit depuis plus de 8 mois avec cette femme…


Sans le vouloir mon cerveau fait des liens entre les textos et notre vie de couple depuis huit mois. Des petits détails, des réunions tardives qui n'en étaient pas, des entrainement à la piscine qui finissaient très tard le soir.


Toutes les fois où nous avons fait l'amour depuis .... oh mon dieu ...


Je suis assise sur un tabouret au comptoir de la cuisine. Je prends un bout de papier, un crayon et j’écris maladroitement le nom de cette femme dessus. La nausée revient.


J’attends. Je réfléchis et j’attends qu’il revienne de sa réunion.


Était-ce vraiment une réunion? Je ne sais pas. Je ne sais plus.

Je me rends compte soudain que jamais plus je ne pourrai lui faire confiance.

Je pleure encore. Non…X…


Quel manque de respect épouvantable.


Un noyau noir et bouillonnant grandit dans mon âme. Il est petit pour l’instant. Mais je sais qu’il peut prendre toute la place si les choses tournent mal.

On ne joue pas avec la colère, c’est dangereux.

J’entends sa voiture. La tension monte mon pauvre cœur bat si vite que je peux l’entendre, je retiens mes larmes.


J’ai envie d’attendre pour l'observer, voir combien de temps il va mentir encore, à moi, à ma psychologue durant nos rencontres, aux enfants, à ma famille et la sienne. Ou de quelle façon il essaiera de me confiner à la maison la prochaine fois qu’il voudra profiter de la présence de sa nouvelle flamme à un souper, une de ses activités sociales ou sportives …


Et oui, à chaque fois qu’il avait une activité où cette femme était présente il me pressait de rester à la maison sous prétexte que ce serait trop d’effort pour moi.


Je voulais l’encourager pour son triathlon, mais il m’a convaincu de rester à la maison. J’ai découvert plus tard des photos où les deux tourtereaux posaient côte à côte…


Même chose pour un festival de la bière pas loin de chez nous, je voulais y aller avec eux, mais elle était là, alors il m’a encore dit que ce serait trop dure pour moi…c'est tout écrit là dans ses textos!

(J'ai su plus tard qu'il a même eu l’audace de lui présenter ma fille durant cet événement. Elle était en colère quand elle a sût).


Mais, non, je ne peux pas attendre. Je dois crever cet abcès purulent tout de suite sinon je vais perdre le contrôle de l’infection …Ça ne me ressemble pas de manipuler et de mentir de toute façon, je ne me rabaisserai pas à son niveau.


Il entre et semble préoccupé. Je suis silencieuse dans la cuisine. Il est encore en colère. C’est comme ça depuis des mois. Je comprends mieux maintenant pourquoi. Il l’a écrit. Il n’a plus envie de revenir à la maison. Il veut être avec elle mais il ne peut pas.


Voilà pourquoi il est si distant et en colère contre moi tout le temps.


Mais quand il voit mon visage, il arrête ses reproches et me demande ce qui ne va pas.


Je le regarde. Il demande encore.


J’ouvre la bouche et lui demande qui est cette femme en glissant mon bout de papier vers lui.


Je l'observe.


Je vois son visage changer. Il ne me regarde pas. Il lit à haute voix et me dit qu’il ne connaît pas ce nom et me redonne mon papier. Il me regarde dans les yeux maintenant.


HO MON DIEU!!!!


Je vois pour la première fois le vrai visage de X quand il ment. Je découvre un visage à deux faces. Mon sang se glace encore.


Qui est cet étranger devant moi. Je ne le connais pas.


Je soutiens son regard et je lui demande encore une fois qui est cette femme, très calmement.

Je lui ai demandé 4 fois en tout.


Il a continué de nier, qu’il ne la connaissait pas jusqu’à ce que je lui dise qu’il avait laissé son ordinateur et ses messages ouverts dans le bureau. Que j’ai lu leurs échanges du mois de décembre, 110 pages de textos.


Il devient tout rouge. Il commence à marcher de long en large derrière le comptoir en se prenant la tête à deux mains. Il panique et répète –‘’non, non, non, non … ‘’.


Il vient vers moi et me dit qu’il va tout arranger, qu’il s’excuse. Qu’elle n’est rien pour lui. Qu’il a fait une erreur. Que ce n’était que pour sortir du malheur de la maladie dans lequel nous étions depuis des années…

Je ne veux pas qu’il me touche et je recule instinctivement. Il recule et recommence à paniquer. Il se tourne vers moi et me dit que nous allons voir la psychologue cet après-midi durant mon traitement, que nous allons tout arranger …


Merde.


Je suis dans une situation très délicate; Je suis malade, j’ai des traitements de chimio. Je suis loin de ma famille. J’aime mes enfants plus que tout.


Et aux dernières nouvelles, j’aime encore X.


Malgré tout ce que j’ai lu, je ne peux pas effacer 23 ans de vie en claquant des doigts.


X n’arrête pas de me répéter qu’il s’est inventé une double vie avec cette fille pour sortir de son malheur. D’après lui c’était comme une bouée de sauvetage. Quelque chose d'excitant sur le moment. Que c’est facile par textos d’inventer un personnage et de dire n’importe quoi…


Il ne veut pas que j’en parle à qui que ce soit. Il répète qu’il est un trou de cul et qu’il ne veut pas que les gens autour de nous sachent la vérité. Qu’il a peur de perdre sa réputation, son travail et ses amis si les gens apprennent ce qu'il a fait et les choses horribles qu'il a dîtes.


Le voyage jusqu'à l'hôpital est très lourd, je pleure tout le long.


La rencontre avec ma psychologue durant mon traitement est très intense en émotions. Il s’explique. J’ai mes tors aussi. Le cancer m’a beaucoup changé. Et ma dépression des dernières semaines suite aux mauvaises nouvelles n’est pas facile à vivre.


La maladie est difficile pour un couple. Surtout quand elle dure aussi longtemps.


Je veux réparer notre amour. Je veux croire ce qu'il me dit. De tout mon cœur. Lui aussi apparemment. C'est ce qu'il répète, il ne veut pas me perdre. Il m'aime.


Je me demande si c’est possible. Je ne sais pas. Mais ma confiance sera difficile à regagner ça c’est certain.


J’ai peur maintenant. Peur qu’il me mente encore et qu’il continu de voir et parler à cette femme.

X semble motivé. Il veut rester avec moi. Il veut faire ce qu’il faut pour que ça fonctionne. C’est ce qu’il me dit.

Si je veux réparer notre couple je dois faire confiance à nouveau.


Sans confiance c’est inutile.


Alors j’essaie… c’est vraiment difficile la peur au ventre, mais il faut que j’essaie.


Les semaines qui suivent sont très pénibles. X est très déprimé. Il pleure souvent au bout de la table et parle de suicide. Il m'explique où et comment il procéderait pour mettre fin à ses jours.


Je capote.


Il y a une carrière très profonde près de chez nous, il veut s'y jeter avec sa voiture...


Je dois cacher les clefs des véhicules à plusieurs reprises et attendre que la crise passe. Il se roule en boule sur le plancher...Merde! Je veux qu'il aille chercher de l'aide mais il ne veut pas, il veut que ça reste entre nous.

Un soir il quitte la maison sans me dire où il va, il n'est pas en état de conduire du tout. Je suis très inquiète et il ne répond pas au téléphone. J'ai appelé la police pour les informer de ses propos suicidaires. Ils l'ont trouvé dans un restaurant et m'ont appelé pour me rassurer. Oufff...


J’essaie de le convaincre que j’ai mes tords aussi et que nous sommes deux responsables de ce gâchis. Que les malheurs que le cancer a apporté dans nos vie sont la cause de notre détresse psychologique et de la lourdeur de la situation. Qu’il n’a pas à tout porter seul.

Il me répète souvent qu’il a l’impression de gâcher sa vie, de perdre son temps, qu'il veut vivre autre chose…


Je ne vaux pas la peine qu’il reste avec moi jusqu’à la fin, même si je suis la mère de ses enfants et son amoureuse depuis 23 ans.


Cette réalité s’insinue en moi comme un poison...


Alors je sors de ma léthargie et met la dépression de ma maladie de côté. Même si je suis en chimio, je fais de gros effort pour être plus présente. J’arrête complètement de jouer avec mes amis internautes, puisque ça lui tombe sur les nerfs. Je fais plus attention à mon apparence, accorde de l’importance aux petits détails qui je sais, plairons à X.

J'essaie, pour l'amour des mes enfants, pour moi, pour notre couple et pour toutes nos années ensemble.


Je garde le secret de mon conjoint bien au fond de moi, mais ça me fait du mal de vivre avec cette nouvelle réalité.


Les fêtes approches. Nous sommes au centre d'achat pour nos cadeaux de Noël. X marche à quelques pas devant moi avec ma fille.

Je l'observe à son insu, comme je ne l'ai jamais fait auparavant. Il tourne la tête et son regard s'attarde chaque fois qu'il croise une femme aux cheveux long blond...je ne remarquais pas ce comportement avant, maintenant, ça me saute aux yeux et ça me blesse.

C'est comme un radar à blonde...


Nous recevons la famille pour Noël. L’ambiance est bizarre, moins chaleureuse, on me demande si tout va bien. Je mets ça sur le compte de la maladie, elle a le dos large alors on ne me pose plus de questions.


Je suis tellement suspicieuse qu’à chaque occasion je regarde le téléphone de X au cas où. Je me sens comme une espionne.


Je n’aime pas la personne que je deviens.


Je suis honnête, sensible et généreuse.

Le doute est très mauvais pour la santé mentale. Il mine tout.


Puis un soir, X rencontre sa psychologue et m’annonce qu’elle lui a suggéré de garder contact avec sa maîtresse. Je n’en crois pas mes oreilles et lui dis que c’est hors de question que je vive avec elle entre nous. Que c’est une limite à ne pas dépasser.


(Après vérification auprès de la dame en question quelque mois après notre séparation, on m’a confirmé que c’était un autre mensonge).


Nous essayons de colmater le trou dans le bateau pendant quelques semaines.

X m’a certifié qu’il n’avait plus de contact avec elle.


Mais il a encore menti. J’ai découvert qu’il a une nouvelle application sur son cellulaire et c’est par là qu’ils se parlent encore.


Là, je commence à prendre mes précautions.


La méfiance prend toute la place.

FACEBOOK

Louve Dubois

Janvier 2018


Y'a des matins plus difficiles que d'autres.... Les miens sont pénibles ces temps-ci, pour plusieurs raisons…en voici une....


Mon dernier rendez-vous m'a ébranlé. Ils ont décidé d'arrêter l'immunothérapie. Les masses ont encore augmentées. Rien d'alarmant pour l'instant, mais juste assez pour que je ne sois plus éligible au programme de recherche.

Donc le nouveau plan est d'attendre les symptômes…ouaip…super plan.

Prochain rendez-vous dans un mois. Prochain scan dans 3. On surveille l'évolution de la maladie. Probable chimio, ponctions abdominales pour retirer les fluides et autres procédures pour soulager la douleur à l'apparition de symptômes.

Aucune mesure de temps ne m'est donnée. Ils ne savent pas. Profitez du temps et des jours qui passe, qu'il me dit....


Y'a des matins comme ça...


Les flocons tombent doucement ce matin. Il ne fait pas très froid. Je vais sûrement aller marcher avec mon chien...

Seen by 24



Après plusieurs semaines d’essai et de larmes, j'en ai marre de jouer à l'enquêteur de police à la recherche d'indices dans tout les coins. Je sais qu'ils se parlent encore régulièrement de toute façon. Il continu de mentir. Quand j'ai découvert ses nouveaux messages, ma vision des choses a commencé à changer. Il me faillait agir ailleurs, parce que lui n'était pas sincère de toute façon.


Je décide de rencontrer sa maîtresse.


Je me suis présentée à son travail, me faisant passer pour une cliente à la réception...


Arrivé dans son bureau je sors une photographie de mon sac à main de X et moi quand nous étions jeunes. Je voulais lui montrer mes beaux cheveux long blonds et lui faire comprendre qu'il m'avait remplacé par un modèle un peu semblable. Je dépose la photo devant elle.


J’ai vu son visage blanchir. Elle était très nerveuse. Elle n’a pas aimé notre rencontre. Mais j’en avait marre de me faire jouer dans le dos.


Elle me répugne, je n’ai aucun respect pour elle ni pour son lieu travail. Pour moi, cette femme est un déchet pour avoir agit de la sorte. Elle ne mérite aucune considération.


Ce qu'elle a fait est vraiment horrible. Comment peut-elle se regarder dans le miroir.


Je voulais lui montrer aussi qu’en vérité, X ne me contrôlait pas, que j'ai mes limites et qu’il y a des conséquences aux gestes que l’ont poses dans la vie.


Puisque son conjoint n’était pas encore au courant de son infidélité, peut-être que ma visite allait la convaincre de faire un pas en arrière et nous laisser la chance de reconstruire nos familles respectives?

Alors je pense que cette approche a tracée une ligne. Je n'avais rien à perdre d'essayer.

Quand j’ai appris à X que j’avais discuté avec elle il a fait une autre crise…

Il se frappait la tête sur un cadre de porte ce soir-là.


Mais merde, vous allez arrêter de mentir une bonne fois pour toute?

Je suis très pessimiste maintenant, notre couple ne pourra pas survivre à cette trahison.


Février 2018,


Notre sortie en famille à l'auberge approche. X essai de me convaincre qu’il ne parle plus du tout à sa maîtresse. Il m’a montré un message de rupture qu’il lui a envoyé devant moi avant de partir en vacance.


Mais je suis prudente, loin de la naïveté et de la confiance aveugle que j’avais en lui.


Notre fin de semaine à l'auberge du lac Marmotte avec les enfants a été très difficile puisqu’il a décidé de parler à son ami de notre situation. Je suis tellement triste, je sais au fond de moi que c’est la dernière fois que je viens dans cette auberge en famille. Je pleure une bonne partie de la nuit.


De retour à la maison, je suis dans notre chambre, au deuxième étage.


X a laissé sa tablette sur le lit. Mes doutes sur ce message de ruptures sont trop grands. Je dois vérifier par moi-même. Alors j’ouvre tous les courriels, les messages et je trouve une communication récente placée dans la corbeille...


Il s'adressait à Une femme du nom de Sophie Poulin, un nom qu'elle a inventé pour que je ne me rende compte de rien...ils me prennent vraiment pour une imbécile.


Il était très heureux d’annoncer à sa maîtresse qu’il avait trouvé une application pour cacher ses messages.


-‘’Yes, nous allons pouvoir continuer à nous parler’’! Lui dit-il.....


J’en tremble…


Douche froide. Le petit noyau noir qui se cachait en moi a grossit en un instant. Une froide colère m’envahit. C’est terminé. Plus de compassion, plus de désir, plus de chance de revenir en arrière et de réparer. Pour moi, cet homme c'est transformé en un salop, menteur et calculateur. Il me dégoûte.


Je cris maintenant. C'est la première fois en 23 ans...

Il est enterré sous une montagne de mensonges sales et je me rends compte qu’il n’a plus aucun respect pour moi, nos enfants et tout ce que nous avons bâti ensemble.


Cette relation est toxique. Je dois y mettre fin, le plus tôt sera le mieux.


Je lui dis que je vais mettre le conjoint de madame au courant. Il ne veut pas, me dit que c’est un homme instable et dangereux et qu’il a un permis de port d’armes à feux, qu’il a peur de sa réaction…lol.

N’importe quoi pour essayer de me contrôler.


Ma fille a tout entendu. Je monte m’excuser auprès d’elle dans sa chambre. Elle me chuchote qu’elle est au courant depuis plusieurs mois, qu’elle a vue des messages venant de cette femme sur le cellulaire de son père.


Merde!


Pauvre cocotte. Je pleure maintenant. Je la prend dans mes bras. On se console mutuellement sur son lit, je la serre fort dans mes bras. Elle a dû porter ce secret pendant tout ce temps…


Pauvre amour.


Quel connard !


Je lui en veux maintenant. Tellement. Quel merdier.


X doit sortir de la maison. Il va chez un ami. Je ne veux plus le voir.


En ramassant ses effets personnels il me dit qu'il n'y a plus rien pour lui ici...


C'est certain que quand tu veux autre chose que ce que je t'ai donné pendant 23 ans...ça t'arrange de penser qu'il n'y a plus rien pour toi X...tu as continué tes textos et messages à cette femme, ce qui prouve que tu ne veux rien réparer avec moi.

Tu veux juste gagner du temps, au cas où je crèverais entre-temps, ce qui t'arrangerais grandement d'ailleurs, non? C'est ce que tu planifiais avec elle, hériter de ma part de la maison, de mon assurance et de la tienne. La pension de veuf du gouvernement, mon testament...tu es tellement calculateur que je sais que c'est ce que tu prévoyais...je te vois sous ton vrai jour maintenant.


Tout ce que tu voulais, c'est gagner du temps...quel lâche.


Tu mens encore, toujours.


J’appelle ma notaire et je commence les démarches pour changer mon testament. X sait qu’elles sont mes intentions et chaque jour qui passe il essaie de me convaincre de revenir sur ma décision. Qu'après tout ce qu'il a fait pour moi, je ne peux pas lui faire ça...


Qui sème le vent récolte la tempête?


Tout lui revenait à mon décès mais là, je veux que ce soit mes enfants qui héritent de mes biens et de mon argent maintenant. Après la façon don j'ai été traitée, le manque de respect ignoble et ce comportement calculateur malsain, je ne veux rien lui laisser.


Il dit que cet argent lui revient de droit, que par morale je ne peux pas changer ça.


MORALE ? Quand même ironique qu'il me parle de morale non? ...


Je peux changer mon testament si je le veux.


J’ai aussi un montant d’argent de mes assurances que j’ai l’intention d’investir dans l’achat d’une voiture pour pouvoir me déplacer. X n’est pas d’accord. Il dit que c’est de la ‘’belle argent gaspillé’’.

Là c'est clair pour moi, il ne me considère plus que comme quelqu'un qui va mourir et sur qui il est inutile d'investir.


Pas étonnant que je vive une dépression depuis des mois, je me rends compte aujourd'hui que c'est ça l'image qu'il me renvoyait, une mourante.


Mon estime pour ce qui reste de moi dégringole encore.


Il essaie aussi de m’acheter ma part de la maison à un prix dérisoire en me signant un petit chèque du quart de sa valeur, Il est désespéré ça se voit. Il me dit que je n’ai pas droit à ma moitié parce que j’ai gagné beaucoup moins d’argent que lui pendant toutes nos années ensemble…


Merde!


Mais qui s’occupait des enfants et de la maison quand il partait travailler le soir, des fins de semaines entières? Qui s’occupait de tout quand il avait des réunions et des activités sociales pour son travail?


J’ai toujours été là. Je lui ai permis de s’épanouir socialement et professionnellement et il n’a aucune reconnaissance pour moi. Il veut me signer un chèque et me voir sortir de sa vie?… quelle merde. Deux avocats médiateurs et une notaire ont essayé de lui faire comprendre ça, mais il ne veut rien entendre.



Avril 2018,


Ma sœur vient me visiter. Je lui annonce que nous avons une mission : Annoncer la nouvelle au conjoint de madame qu’elle a eu une infidélité avec X. Qu'il fallait mettre un terme au petit jeu de cette manipulatrice.


J’en ai parlé avec ma psychologue avant pour avoir son opinion sur la question. Je lui ai dit que je ne dormais pas le soir en sachant que cet homme vivait dans l’ignorance totale de la situation.


Que si j’étais à sa place, j’aimerais que quelqu’un prenne ma défense et me dise la vérité. Elle a tout comprit de ma démarche et me trouve courageuse d'affronter tout ça le point levé.


Alors je fonce. Tout en sachant que cela n'apportera rien de bénéfique à mon couple...mais de toute façon, il n'y a plus de couple.


En même temps, puisqu’ils désiraient tellement être ensemble, voilà l’occasion idéal pour les aider à passer à l’action.


Alors ma sœur et moi sommes partie en voiture sonner à la porte de Mr Cocu ''Z''. Je sais où ils demeurent.


Elle reste dans la voiture, elle est nerveuse. Moi? Je bouille. Ça me fait du bien de passer à l'action. C'est libérateur.


Je sonne…


C’est Madame qui répond. Elle sort devant moi, referme derrière elle pour être certaine que personne n’entende notre conversation et me demande à voix basse si X sait que je suis chez elle…


lol… erreur …cette phrase en dit long sur l’opinion qu’elle a de notre relation à X et moi.

Ma colère monte.


Elle pense qu’il me contrôle, que je suis malade et faible…quelle petite prétentieuse. J’ai le goût de lui mettre mon poing en plein visage, mais je sais que ce serait une erreur. Alors j'inspire et reste calme.


Je ne m’abaisserai pas à la toucher, elle me dégoûte.

-‘’Et bien non, il ne le sait pas, et il ne me contrôle pas…je veux parler à ton conjoint…et j’insiste’’! je sonne encore à la porte pour lui parler.


Elle me dit que je n’ai pas le droit d’être là et qu’elle va appeler la police…


-‘’Ce n’est pas toi que je suis venue voir, c’est ton conjoint’’…et je sonne encore.


Elle me dit que ses beaux-parents sont là, que ce n'est pas le bon moment et me demande de partir. lol ...y a t-il vraiment un bon moment pour te dénoncer...sérieusement?


Quelle conne.


-‘’Non, je veux parler à ton conjoint’’… et je sonne encore à la porte pour qu’il vienne voir quel était le problème.


Rien.


Elle a sûrement demandé à tout le monde de ne pas ouvrir en me voyant…elle a sûrement inventé une histoire pour éviter cette rencontre. Menteuse un jour, menteuse toujours…elle manipule encore.


Elle repart dans la maison, verrouille la porte et monte au deuxième étage, téléphoner à X apparemment, parce que celui-ci m’appelle aussitôt.

De la voiture, ma sœur la voit dans la fenêtre du deuxième, paniquée et les bras agités dans les airs…


Je retourne m’asseoir dans la voiture en expliquant à X qu’elle a 24 heures pour annoncer la nouvelle à son conjoint sinon c’est moi qui le fais en lui donnant une copie de leurs textos.


Il me fait une crise au téléphone, il est au travail, il ne peut pas se déplacer et il essaie de me convaincre de ne pas les dénoncer, mais il n’y a rien à faire. Il demande même à un de ses ami et collègue de me faire ''entendre raison''.


Celui-là même qui dans un texto à X lui disait d'en profiter et d’avoir du plaisir avec cette femme après une réunion de travail … non mais … ‘’Enjoy’’ qui lui a dit … /%&$?&*?*($/%... (Désolé). C'est beau la complicité entre hommes...avec un comportement comme ça, j'ai de gros doutes sur sa fidélité envers sa propre conjointe...j'ai le goût de vomir.

Fini la douceur et la clémence. Vous me dégoûtez tous. Je ne suis pas un panier que l’on peut remplir de mensonges à volonté.


Vous allez assumer vos gestes et les décisions que vous avez prises.

Moi, je m’en lave les mains, après lui avoir tout avoué.

Là, j’en ai marre qu’on me mente et me joue dans le dos. C’est terminé.


Et vous, qu’auriez-vous fait à ma place ???


J’apprends la nouvelle à ma famille. Mes parents sont bouleversés, très en colère aussi, surtout après avoir prit connaissance des textos entre les deux tourtereaux. Mon père immensément triste et en colère a même téléphoné à ses parents (Qui ne le savaient pas encore) pour leurs dire que leur fils était un salop de la pire espèce. Il s'est vidé le cœur... Pauvre papa.


Personne ne comprend. Comment a t'il pu mentir à tout le monde et dire des choses pareilles?


Je leur explique que j’ai mes tors aussi, que la maladie nous a tous amoché, mais que les choses auraient dû se passer différemment. J’aurais dû avoir droit au respect et à dignité après tout ce que j'ai vécue avec lui et ce que j'ai traversé. J'aurais aimé qu'il ai le courage de me parler, de m'expliquer.

Surtout que je lui ai proposé à plusieurs reprises, durant les moments difficiles de la maladie, de partir chacun de notre côté. Je savais que c'était de plus en plus dure pour lui. Chaque fois il refusait catégoriquement, me disait qu'il m'aimait plus que tout. Qu'il était hors de question qu'il m’abandonne. (Aujourd'hui j'ai compris que c'est ''son argent'' qu'il ne voulait pas abandonner).


Quelques jours plus tard, X m’apprend que le conjoint de sa maîtresse est fâché contre moi parce que je suis allée chez lui. Qu’il aurait préféré que je fasse les choses autrement.


HA OUI ?


ok ...


Eh bien, je lui écris une lettre pour m’excuser. Je lui explique que j’ai essayé de lui écrire sur Facebook mais que sa conjointe contrôlait ça aussi. (X m’a averti d’arrêté d’essayer de le contacter, sa maîtresse l’a avisé en voyant mon message). J’ai essayé aussi à son travail mais pas de chance là non plus, il était absent.

Comme je doutais grandement quant à la franchise de madame concernant ses aveux, Je lui fais aussi un petit résumé de ma découverte des textos, des dates où leur relation à commencer, des lieux où ils se sont rencontrés, puisqu’ils l’on fait dans sa propre maison, dans sa salle d'eau…j'ai lu tout les détails... Je me doutais que la version de madame serait loin d’être honnête, puisqu'elle est menteuse et calculatrice, comme X.

Alors j’ai laissé des informations clefs dans ce message ainsi que mes coordonnées s’il voulait plus de détails. J’ai envoyé la lettre à son travail pour être certaine qu’elle ne mette pas la main dessus.


BOUM! Très satisfaisante cette lettre, car je savais quel impact elle aurait. Est-ce de la vengeance ou la rectification des faits, tel qu'ils auraient dû être avoués?...je ne sais pas. Peut-être.


J'étais tellement en colère.


Mais une odeur de justice se dégageait de tout ça.


Et effectivement, elle n’avait pas tout dit, parce que X m’a appelé, hors de lui, pour m’informer que Mr Cocu ''Z'' avait quitté son travail après avoir lu ma lettre et qu’il se rendait chez lui pour la mettre dehors.

J'aurais bien aimé être un petit oiseau pour admirer la scène.


Ça me rend très triste pour son conjoint et surtout pour leurs enfants. Il a sûrement ses défauts lui aussi, mais il ne méritait pas qu'elle le traite aussi mal et lui mente pendant des mois.


X m'en veut beaucoup, pour faire changement. Mais je m’en fou maintenant. Qu'il vive avec les conséquences de ses gestes. Tu récoltes ce que tu as semé.


Bienvenue dans mon enfer madame … c'est ça la conséquence quand tu trompes ton mari et que tu mens à toute ta famille.


X revient à la maison après quelques jours, il dormait chez un ami après cette nouvelle crise. Ces pauses me font tellement de bien. Nous vivons comme des colocataires maintenant. (Enfin presque parce qu’il vient me rejoindre dans notre chambre presque chaque soir quand les enfants dorment. Il veut discuter, se coller, m’influencer, il dit qu'il m'aime encore…je me méfie, ce comportement me gruge et me torture, je pleure encore beaucoup).

J’ai besoin de temps pour trouver un endroit où déménager mais je veux et je dois sortir d’ici au plus vite pour qu'il arrête de jouer dans ma tête.


X m’annonce que sa maîtresse a fait une plainte à la police concernant mon ''intrusion'' chez eux.


J’ai affaire à deux menteurs, alors je n’en crois pas un mot. Je vérifie au poste de police et effectivement, aucune plainte n’a été déposée. Je le dis à X et il est encore en colère…


Je ne me laisse plus faire X…change de tactique.


Il en a parlé avec elle et l’a poussé à déposer une vraie plainte parce que quelques jours plus tard une agente de la sûreté du Québec m’a appelé pour m’aviser qu’une plainte avait été déposée et pour avoir ma version des faits...


Et bien après lui avoir tout expliqué en détails, l’agente m’a dit que, de femme à femme, j’avais bien fait. Qu’elle n’en revenait pas et qu’elle aurait probablement agit comme moi… elle m’a même félicité pour mon courage et souhaité bonne chance pour la suite… je lui ai dit que je n’avais pas l’intention de retourner chez cette salope, que j’avais fait ce que j’avais à faire…

Dossier réglé … lol.



Quelques jours plus tard mon grand frère vient m’aider pour magasiner une voiture. C’est un amour mon grand frère. Ça me rassure de savoir qu’il n’est pas très loin et qu’il est prêt à venir n’importe quand pour me donner un coup de main. Se battre toute seule ce n’est pas facile. Malade c’est encore pire. Je suis toujours sous chimiothérapie.


Mon état physique régresse. Je perds beaucoup de poids. Je ne mange plus beaucoup. Je n'ai plus d'appétit...va savoir pourquoi...


Je visite des maisons, je suis en mode survie. Je dois me débrouiller maintenant. Je ne fais plus du tout confiance à X pour quoi que ce soit, alors je dois tout prendre en main pour trouver un endroit confortable où continuer ma vie avec mes enfants.

Je sais qu’il fouille dans mon ordinateur et mes papiers pour avoir de l’information sur ce que je planifie, je l’ai lu dans ses textos à madame, il n'a pas changé son mot de passe Messenger encore...quel con.


Je m’en fou, je n’ai rien à cacher MOI, alors je le laisse faire !


X essai encore de jouer dans ma tête. Il vient encore me rejoindre dans notre lit le soir quand tout le monde en couché.

Il veut des câlins ??? Il dit qu’il m’aime encore. Il a fait ça jusqu’à la veille de mon déménagement…

Un soir j’ai dû hurler pour qu’il sorte de la chambre, je n’en pouvais plus. Mon fil a tout entendu. Je suis allée m'excuser auprès de lui. Mais je n'avais pas le choix il fallait qu'il sorte.


Pauvres enfants…je suis tellement désolée.


Comme je ne lui fait plus confiance, je continue de lire ses messages. Ils m’en apprennent beaucoup sur ses intentions, ce qu'il raconte à ses amis et à sa famille, son état d’esprit et ce qu’il pense de moi. Je n'en suis pas fière de cet espionnage, mais je me protège en faisant cela puisque je doute de chaque mot qui sort de sa bouche.


Ça me fait mal de lire tout ça, mais au moins je sais ce qui se prépare et je peux intervenir au besoin.


Il pense que je suis naïve, que je ne connais rien aux finances et que je ne sais pas me débrouiller toute seule. Il se trompe. Ce n’est pas parce que je l’ai laissé s’occuper de tout cet aspect pendant des années que je ne sais pas comment faire. Je le laissais tout contrôler parce qu’il est comme ça. Un contrôlant. Je suis très organisée dans mon travail et avec mes enfants, avec la fermette, alors je n’ai pas du tout de mal à faire face à la situation.


C’est l’énergie qui manque mais je n’ai pas le choix, je dois foncer.


Il passe des commentaires sur le fait que je suis ''miraculeusement'' plus active qu'avant. Il est sarcastique. Mais bouger et m'organiser c'est ma seule option pour m'en sortir. Je me reposerai après.

Je maigris à vue d’œil, mes vêtements sont trop grand maintenant.


Il pense que j’ai oublié de changer mon statut légal de ‘’conjoint’’ à ‘’séparer’’ au gouvernement.

Il a écrit que je ne pense pas à ces choses là...

Mais non, je l’ai fait dès que je suis partie. Il ne pourra donc pas recevoir la pension de veuf qu’il espérait avoir à mon décès. Une autre perte d’argent pour Monsieur encore. Environ mille dollars par mois en moins…ce n'est pas négligeable ... en plus de la moitié de la maison et de la pension alimentaire qu’il devra verser pour les enfants.


Il est très fâché contre moi. Mais merde, il s'attendait à quoi? Des remerciements? Une poignée de mains avec un chèque?


Ce sont les conséquences de ses propres décisions qu’il subit. Il est comme un investisseur qui voit son argent lui glisser entre les mains… sa belle retraite dorée avec sa maîtresse lui échappe. Il devra se ré endetter pour racheter ma part.


J’ai aussi lu dans ses messages que madame veut qu’il coupe tous les ponts avec moi et il lui dit que la seule raison pour laquelle il me garde sur son assurance privée c’est qu’à mon décès il recevra un montant de 30 mille dollars...

(Ça aussi je l'ai montré à ma famille, ils ne le croyaient pas).


Et bien j’ai transféré mon dossier à la RAMQ le jour même et j’ai avisé sa compagnie d’assurance du transfert. Moi qui pensais qu’il le faisait par bonté d’âme…quel monstre...Très utile les textos…


J’ai lu aussi qu’il se trompe souvent et qu’il appelle sa maîtresse par mon nom… lol.

Elle le lui reproche souvent…


Il parle de moi comme la ‘’débile’’ et la ‘’folle’’ à sa famille et ses amis… que je lui ai pris son argent. Son ami médecin lui a même dit que c’était une ‘’Christ de bonne affaire et que sa femme n’aurait jamais été amie avec moi de toute façon’’… je suis tellement triste. Ce sont des gens que j'appréciais beaucoup. Il essaie de me transformer en ennemie, en personne malsaine, pour justifier son geste au yeux des autres.


La psychologue qui m'a aidé à traverser cette dure période m'a expliqué que c'est normal pour un humain, qui ne peut vivre avec cette énorme culpabilité, de s'inventer une nouvelle réalité pour être capable de vivre avec soit même et les gestes qu'il a posés. Il m'a donc transformée en mauvaise personne pour se justifier à lui même et aux autres. Il répète souvent son histoire et fini par la croire comme étant la réalité. Ça fait 25 ans que nous nous connaissons, 23 ans en couple...si j'avais été si terrible, pourquoi être resté si longtemps avec moi?

Il est très bon politicien alors il raconte sa version ''diabolisante'' de l’histoire et tout le monde le croit et sympathise avec le pauvre X…


Bref, cette séparation est catastrophique. Mes enfants sont tristes et amères. Nos deux familles ne

se parlent plus. C’est vraiment un gâchis monumental.


Je suis écorchée vive. Je ne méritais pas d'être traitée comme il l'a fait. Pas après toutes ces années d'amour, de confiance, de loyauté et après toutes les souffrances que j'ai traversées...


Et au travers tout ça, je continu ma chimio…yep !


Super ma vie non ?


Pfffffff …

248 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout