Rechercher

Chapitre 11- Je suis patiente,mais j'ai mes limites…

Mis à jour : 14 mars 2020

Sans préjudices...


J’adore mes céréales le matin. Je les fais moi-même. J’y met plein d’amour. Avec mon lait d’amande ça goûte le paradis.

J’ai distribué ma recette à quelques personnes. Ils ont tous adoptés.


Il est 9hr00, les enfants dorment encore. Je suis devant mon ordinateur et j’écris en mangeant.

Ça fait du bien de savoir que les enfants sont ici. La mère poule est heureuse ;) . Même s’ils grandissent et qu’ils n’ont plus besoin de mon attention constante, les savoir près de moi me rassure...


Été 2016,


C’est long remonter la pente après une chirurgie. Il y a eu 8 mois entre la première et la deuxième.


À la maison, je m'ennuie. X est souvent absent. Réunions, travail, assemblée… Je suis seule la plupart du temps. Il fait des arrêts pour s’assurer que je vais bien. Il me téléphone...


Je réussis à m’occuper des choses de base. Un peu de ménage, je m’occupe des animaux, des repas… Je fais du dessin, je lis, j’essaie de m’occuper l’esprit, films, ordinateur... Je joue à Guild Wars 2. Ce jeu en ligne me permet de discuter avec les autres joueurs. J’ai rencontré beaucoup de gens intéressants de partout sur la planète et j’ai créé des liens amitiés en 5 ans. Des amis avec lesquels je jouais régulièrement.


Quand tout le monde part et que la maison est vide, discuter et jouer avec eux me permettais de sortir de mon cocon et de sociabiliser un peu.


J’aime rester à la maison. Je suis une personne casanière qui adore le cocooning.

Mais quand tu es obligée d’y être pour une longue période, un an, deux ans...c’est une autre paire de manches.

Mon travail, mes élèves me manquent.


J’angoisse…tout le temps.


L’attente... Je pense que c’est vivre dans l’attente des résultats d’examen qui draine le plus de mon énergie. Mon cerveau ne peut s’arrêter d’extrapoler. J’ai mon épée qui se balance au-dessus de ma tête constamment. X aussi est préoccupé.


Cet été-là, j’ai décidé de faire une surprise à X pour son anniversaire à l'automne. Un long projet qui a demandé beaucoup de préparation.


La grange est séparée en deux parties. L’une l’écurie et l’autre son atelier pour travailler le bois. Mais depuis la fin des travaux de construction, rien n’avait été aménagé de son côté. Tous les outils jonchaient le sol un peu partout et dans un fouillis et une saleté totale. C’était vraiment difficile de s’y retrouver.


Alors j’ai fait appel à notre voisin qui est très habile avec le bois. Je lui ai demandé si je pouvais travailler dans son atelier afin de construire deux immenses tables de travail. J’avais besoin d’aide pour le modèle de comptoir et l’assemblage. Il nous restait du bois d'un arbre que nous avions abattu sur notre terrain. Lui et son fils m’ont vraiment beaucoup aidé. J’ai organisé une grosse surprise pour X. Il n'aime pas vraiment les surprise mais je pense que celle-là il va l'apprécier.

J’ai acheté un comptoir à outil roulant en étal avec des armoires murale. C’est certain que dans mon état je ne pouvais pas faire tout toute seule alors les parents de X et un de ses ami sont venu me donner un coup de main pour installer tout ça, laver et ranger tous les outils et faire le ménage. Les enfants ont participé aussi.

Tout était prêt pour son retour après le travail. On a caché les voitures et pour qu’il se rende directement à la grange je l'ai appelé au travail dans l'après midi et j'ai inventé un dégât d’eau dans l’écurie.


Je l’attendais au coin de la rue avec un sceau.


Tout le monde était caché dans l’atelier et quand il est entré il ne reconnaissait plus l’endroit… Je crois qu’il était très content du résultat. J’ai travaillé chaque fois qu’il partait de la maison pendant plusieurs semaines sur ce projet. Ce soir-là il y avait de la pizza pour tout le monde et on a fait la fête dans l’atelier. X semblait heureux, ça ma fais plaisir qu'il aime ma surprise. Je l'aime tant.

Un beau souvenir...



La salle d’attente en oncologie, c’est vraiment difficile les premières fois.

On y voit que des gens déprimés et malheureux. Des mines graves, des gens aux yeux rouges et bouffis, des gens de tous âges. Des enfants avec leurs parents inquiets. Il y a ceux qui reçoivent de bonnes nouvelles et ceux qui sortent des bureaux de consultation en pleurant. Y’a les habitués de la place et ceux qui y sont pour la première fois, ceux là sont toujours très angoissé…


Bref, ce n’est pas la mélodie du bonheur.


Moi, je viens voir le docteur ''PFK''. Un médecin grisonnant, moustachu et bedonnant dans la fin cinquantaine. Il est sympathique. Mais là s’arrête ses qualités pour moi. J’ai rarement vue un médecin si peu respectueux des heures de rendez-vous qu’il donne à ses patients. Un manque de rigueur flagrant, de respect et probablement un trouble de déficit de l'attention en plus.


Un, deux, trois rendez-vous…J’ai attendu 2 hrs, 3 hrs et même une fois presque 5 hrs pour avoir le privilège de passer 10 minutes dans son bureau. Les secrétaires se fondaient en excuses mais elles ne pouvaient rien faire, c’est le patient qui doit faire une plainte.

Le dernier rendez-vous que j’ai eu avec lui, la secrétaire m’avait placé la première le matin pour être certaine que je n’aurais pas à attendre.

Il est arrivé une heure et demi en retard. Je l’ai vue passer dans le corridor avec son manteau.


J’attends… après 2hrs30 dans la salle, je n’en peux plus et je vais voir la réception pour voir quel est le problème.

L’air effaré de la secrétaire en me voyant n’était pas rassurant du tout. Elle ma montré une pile de quatre dossiers de patients qui sont passés avant moi. Elle ne comprend pas ce que je fais encore là.


Elle se lève et va voir le médecin. Elle revient et me dit que mon dossier était resté sur son bureau.


Il l’avait oublié là…


(Il faut dire que j’ai vraiment un Karma de merde pour les rendez-vous. Il y a toujours quelque chose qui cloche. Une autre fois, ma fiche de patient était tombée au fond du classeur et le médecin en génétique ne l’a pas vue… j’ai attendu 3hr30…)


Mais le comble dans tout ça, c’est que la première fois que je me suis assise dans son bureau, le docteur ''PFK'' lisait mon dossier.

Une fois terminé, il m’annonce qu’il ne sait pas du tout quoi faire avec ma maladie…….


Heu ? C’est le moment où j’ai PANIQUÉ !!!


–‘’...........Huston, nous avons un problème…’’.


Quand tu as une maladie grave comme un cancer, le médecin se doit d’être rassurant et il doit mettre son patient en confiance… Pas Mr. ''PFK''.


Ma confiance venait de débarqué à l’arrêt de bus et détalait en courant.


Pendant ma convalescence j’ai fait des recherches sur mon cancer. Il y avait un peu de documentations, des vidéos sur YouTube de l’opération nécessaire avec ce genre de cancer…


Merde !!!


Est-ce que je dis à mon oncologue, celui qui doit m’aiguiller et qui est supposé répondre à mes multiples questions, d’aller voir sur YOUTUBE ???!


Il avait vraiment l’air d’un con après ça. Je dis ça bien respectueusement. Mais j’ai fait une demande pour changer de médecin.


Est-ce que je mets mon avenir dans les mains d’un médecin perdu, qui ne connaît pas mon problème et qui manque de professionnalisme ? Non!


Il y a des limites à ma patience.



140 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout